Articles

Tadao Ando au Centre Pompidou : une star de l’architecture en 5 mots clés

Né en 1941 à Osaka, l’architecte japonais Tadao Ando, dieu vivant dans son pays, lauréat partout ailleurs des prix les plus prestigieux, s’expose au Centre Pompidou. Portrait en cinq mots clés.

 

Autodidacte

Pour expliquer son parcours atypique, Tadao Ando ne manque jamais de rappeler qu’il est « autodidacte ». L’architecture, ce n’est pas sur les bancs de l’université qu’il l’a apprise, car ses parents, commerçants, et sa grand-mère, qui l’a élevé, « n’en avaient pas les moyens ». Mais dans les livres. Et dans la rue.

Etonnamment, à 77 ans révolus, celui qui, dans son pays, est considéré comme un « dieu vivant », cette star internationale couronnée des prix les plus prestigieux, écorne aujourd’hui la légende du petit dur qui s’est fait tout seul. Dans le catalogue de la superbe exposition rétrospective que le Centre Pompidoului consacre jusqu’au 31 décembre, il avoue tout net l’angoisse quasi permanente qu’il a ressentie dans toutes ces années de grande solitude, « sans la moindre connaissance ni le moindre réseau », où il avalait frénétiquement tous les manuels d’architecture qu’il trouvait, parmi lesquels les carnets de Le Corbusier dénichés chez un bouquiniste.

 

https://www.telerama.fr/sortir/tadao-ando-au-centre-pompidou-une-star-de-larchitecture-en-5-mots-cles,n5843866.php

0

Fabienne DAVID


Laisser une réponse

X