APPEL à IMAGINATIONS et TALENTS
 
Artscenico cherche une identité, un logo . . . !
 
MAD lance un appel à la conception d’un logo qui mettent en avant les valeurs et motifs des métiers créatifs du décor et du costume.
 
Pour rappel, MAD conjointement à l’ADC est à l’origine de cette association internationale, et se doit de poursuivre cette construction au long court.
La réflexion sur un logo, et plus complètement sur l’identité graphique de ce 
groupement des professionnels du costume et du décor pour l’Europe 
et plus largement entretenant à termes des liens avec le monde entier.
c’est l’occasion pour MAD de participer à un maillage solidaire par delà les frontières.
 
Façon devoir de vacances . . . !
Prochaine réunion prévue à Berlin du 9 au 11 novembre 2018
 
Pour sa délégation MAD aura besoin de représentants parlant anglais (la langue des débats) et (si possible) allemand la langue de nos hôtes.
 
European Federation for Costume and Production Design
(Fédération Européenne des Créateurs de Costumes et de Décors)
 
Un site est en ligne, encore inhabité, ne doutons pas que les contenus vont fuser de toutes parts.
 
Pour l’heure  Arscenico concerne les associations de professionnels des pays suivant:
Autriche – Suisse – Allemagne – Danemark – Finlande – France – Royaume-Unis – Italie – Hollande – Norvège – Portugal – Suède
 
A vos neurones !

Bonjour à tous !

Sabine Chevrier, madienne d’honneur, nous offre un documentaire (35min) pour découvrir les Studios de cinéma et de télévision de Bry-sur-Marne, une usine à rêves unique, et la mobilisation menée par une équipe de professionnels du cinéma pour sauver ce lieu de création face à une spéculation immobilière destructrice. Une lutte qui a connu l’été dernier un nouveau rebondissement.

Diffusez et partagez pour permettre à ce lieu magique de continuer d’exister !

 

Nous avons appris avec tristesse le décès mercredi 28 février de Stéphane, le collaborateur de Karine chez Quiquistock, mort à l’age de 47 ans des suites de sa maladie.
Nous nous associons à la peine de sa famille et de ses proches.

Une cérémonie aura lieu le mercredi 7 mars à l’église Saint Médard à Brunoy (91800) à 10h30

suivie d’une collation à son domicile, 66 rue des Vallées à Mandres les Roses (94520) à 11h45

                            

La troisième édition de du festival Les Monteurs s’affichent aura lieu du 14 au 18 mars au cinéma Luminor Hôtel de Ville.Comme les années précédentes, l’association LMA (les monteurs associés) propose de passer quelques jours en leur compagnie, à découvrir des films qu’ils ont aimé monter et qu’ils veulent continuer à défendre, ainsi qu’un métier mal connu, le leur. Après chaque projection, un échange avec le monteur ou la monteuse en présence des cinéastes, permet d’aborder les films sous un prisme différent et de révéler les enjeux particuliers de leur travail.

Au programme également cette année : une soirée spéciale courts-métrages, une carte blanche aux monteurs allemands
et une table ronde sur le travail des effets spéciaux au montage.

Et pour ouvrir le festival, le lundi 12 mars le festival présentera en avant-première et en partenariat avec l’ACID : Coby, un documentaire de Christian Sonderegger monté par Camille Toubkis.
Vous trouverez ci-joint programmation détailléePour en savoir plus, toutes les informations sont sur le site  festival.monteursassocies.com .

Bonjour à tous !

Le site a beaucoup évolué depuis le 21 Janvier. Aussi, voici un petit résumé de nos améliorations :

De nouvelles pages sont en ligne :

  • LES STUDIOS : un listing des studios d’Ile de France avec coordonnées des responsables, détails et superficie des plateaux, ateliers et bureaux. La section va encore évoluer et s’étendre aux régions.
    Cette page est accessible aux membres uniquement, bien qu’une petite mise en bouche est accessible à nos amis visiteurs.
  • NOS FOURNISSEURS : un listing des principaux fournisseurs de mobiliers & accessoires + matériel informatique est disponible en ligne (avec bien sur adresse et coordonnées). Là encore, elle va s’étoffer et inclura prochainement les fournisseurs de matériel médical ainsi que les principaux fournisseurs de matériau.
    Comme les Studios, cette page est accessible uniquement aux membres, bien qu’une version allégée soit accessible aux visiteurs.
  • BOITE A OUTILS : Avec la mise en ligne d’un descriptif concernant la future page boîte à outils, nous appelons aux bonnes volontés pour aider à la concevoir et la mettre en ligne d’ici l’été.

 

Les pages suivantes ont été mises à jour :

  • ACCUEIL : Création d’un bouton « Voir tous les articles » sur la page d’accueil menant directement à la totalité des articles du site. Suppression du menu « Articles » dans le menu Navigation (Droite) afin d’alléger le menu.
  • MAD ? : Le descriptif des avantages à être MADIEN a été complété. La définition et la liste des membres du collège solidaires ont été ajouté. Le texte du règlement intérieur concernant les adhésions a été rajouté.
  • FORMULAIRE D’INSCRIPTION : Le texte du règlement intérieur concernant les adhésions a été rajouté.
  • CONTACT : Création d’une entrée « BOITE A OUTILS » dans le menu déroulant pour permettre aux volontaires de soumettre leurs idées ou volonté d’aider à la création de la boite à outils.

 

Les BUGS suivants ont été corrigés :

  • Mise à jour des profils
  • Visibilité publique des membres
  • Module de paiement
  • Visibilité et accessibilité du site sur mobile et tablettes
  • Lien mort sur la page « MAD ? » vers le « règlement intérieur »
  • Lien mort sur la page « MAD ? » vers le « formulaire d’inscription »
  • Nom de la page « Membres »
  • Nom de la page « Formulaire d’inscription »
  • Nom de la page « Groupes ».

 

Merci à tous pour vos retours ! A bientôt !

 

 

 

Un petit message de nos amis COOKING WITH ELVIS !

C’est toujours un plaisir ! En espérant les revoir vite !

Hey hey hey…

Bonne année les zouzous! Pour fêter février, mois des suicidés, les CookingWithElvis jouent au centre Barbara ce samedi 3 février, 1 rue Fleury, paris 18ème. Ouverture des portes 19h30. En plus, on joue avec Les Daltons et Kropol Trio, 3 groupes pour 12 euros et c’est un concert de soutien à l’Écho Musée de la Goutte d’Or, qui est menacé de fermeture. Bref, viens, nous t’aiderons à traverser cette vallée de larmes qu’est l’existence….
Amour toujours.
Jean-Pierre Cabardos

Lien facebook : https://www.facebook.com/events/316347212198959/

Au plaisir de vous y voir, donc.

La 8e édition du Salon des Tournages se tiendra les Lundi 22 et mardi 23 janvier 2018 à la Grande Halle de la Villette.

D’autre part, à l’issue de la journée du 22 janvier, la Mairie de Paris présentera ses voeux aux Associations des Techniciens du Cinéma et de l’Audiovisuel.

Comme les années précédentes, MAD tiendra un stand commun avec l’ADC.

Depuis 2011, le Salon des Lieux de Tournage, premier événement du genre en France, permet à la fois à des sites franciliens, aux départements, mais aussi à l’ensemble des régions françaises de présenter leurs décors et leur politique d’accueil des tournages et aux professionnels de découvrir de nouveaux lieux ou des éléments méconnus de sites emblématiques ainsi que les offres des sociétés de prestations de tournage.

La Grande Halle de la Villette permettra d’accueillir plus d’entreprises, plus de sites franciliens mais aussi des sites de toute la France.

Le Salon des Tournages est organisé par la Commission du Film d’Ile-de-France, un Etablissement Public de Coopération Culturelle créé en 2004 à l’initiative de la Région Ile-de-France dans le cadre de sa politique culturelle pour assurer la valorisation de la filière audiovisuelle et cinématographique et avec le soutien du CNC et de Film France.

La liste complète des exposants figure sur le site du Salon.

Plus d’infos : http://idf-locationexpo.com

FlyerADMv9″ alt= »Flyer grève postprod son » />

Les mixeurs de l’ADM (Association Des Mixeurs)
et de l’AFSI (Association Française du Son à l’Image)

Chers productrices et producteurs,

Nous partageons avec vous notre passion du cinéma et avons en commun, chacun à notre échelle, d’accompagner le metteur en scène dans sa démarche cinématographique. Nous participons ensemble à cette aventure qu’est la fabrication d’un film et c’est à ce titre que nous souhaitons vous informer de la situation délicate dans laquelle nous nous trouvons.
L’histoire de notre métier l’explique en partie. Les mixeurs étaient à l’origine employés par les laboratoires cinématographiques et donc assujettis à la convention collective des industries techniques. Dans les années soixante, les bandes sonores devenant plus complexes, les réalisateurs conscients de l’enjeu technique et artistique du mixage ont tenu à choisir par eux- mêmes leurs mixeurs qui sont alors devenus peu à peu intermittents. Sur le plan salarial s’était simplement instauré un tarif d’usage que chacun connaissait et respectait.
Pourtant la convention collective de l’époque, datant des années 50, ne sera jamais mise à jour et continuera d’ignorer notre profession pendant une soixantaine d’années. Cette incohérence cessera finalement avec l’entrée en vigueur de l’actuelle convention collective de la production cinématographique en octobre 2013. Cependant, au cours des difficiles négociations qui ont abouti à l’établissement de cette convention, la post-production est restée en marge des discussions focalisées essentiellement sur le tournage. Il en a résulté un accord très défavorable à notre égard ainsi qu’à celui des bruiteurs et des monteurs son.
De fait notre salaire minimum s’est retrouvé sous-évalué de 35% relativement au salaire moyen pratiqué avant octobre 2013. De plus, notre définition de fonction ne comportait pas la mention « Cadre collaborateur de création », indispensable pour intégrer automatiquement les 9 points éligibles prévus par la nouvelle réforme de l’agrément en application depuis janvier 2018.
Nous restons donc à ce jour totalement vulnérables aux délocalisations qui fragilisent sérieusement nos vies professionnelles.Comme vous le savez, nous y sommes très régulièrement exposés depuis une dizaine d’années, tout comme d’ailleurs l’ensemble des acteurs de la post-production son.
Cet amer constat a suscité de notre part une vive incompréhension. Comment admettre en effet que du jour au lendemain notre travail soit dévalué de 35% alors que les compétences et les responsabilités qu’il suppose restent invariables ! Comment interpréter que l’apport artistique de notre travail soit nié contre toute évidence ? À cet égard, il suffit de questionner des réalisateurs sur le sujet (plus de 160 se sont exprimés pour témoigner à quel point cette dimension de notre métier leur importait) ou d’observer le palmarès des César qui chaque année récompense l’apport artistique des métiers du son, pour que cette évidence soit indiscutable.
Paris, le 09 janvier 2018
Nous souhaitons rappeler ici que les compétences et la chronologie liées à notre métier supposent d’assumer la responsabilité technique et artistique du résultat final de la bande sonore et ce jusqu’à sa diffusion, quel qu’en soit le support. À ce titre aussi nous exerçons une responsabilité particulière qui justifie une rémunération particulière.
Lorsqu’il nous arrive d’en discuter, bon nombre d’entre vous mesure que les termes de la convention collective sont en total décalage avec la réalité professionnelle puisque de fait, pour la plupart des mixeurs expérimentés, le tarif habituellement pratiqué avant la mise en œuvre de la convention collective reste appliqué.
Nous avons parfaitement conscience que le monde a évolué et que vos difficultés à financer et fabriquer des films se sont notoirement accrues. C’est pourquoi, à responsabilité comparable, nous proposons d’aligner notre salaire minimum sur celui des chefs opérateurs image, ce qui reste significativement inférieur aux usages antérieurs à l’application de la convention. Cette proposition nous semble cohérente parce qu’elle tient compte de l’évolution du contexte économique mais ausside la grille salariale existante.
Pour finir, nous nous expliquons mal les raisons pour lesquelles nous arrivons facilement à instaurer un dialogue sur ces sujets avec la grande majorité d’entre vous et pourquoi, à l’inverse, vos syndicats ferment radicalement la porte à toute discussion. En effet voici maintenant plus de 18 mois que les syndicats SNTPCT et SPIAC ont déposé un projet d’avenant portant nos revendications auprès de la Commission Mixte Paritaire, sans qu’aucune amorce sérieuse de dialogue et encore moins de négociation n’ait vu le jour.
Cette regrettable situation nous contraint en dernier recours à décider d’une première journée de grève le mardi 16 Janvier 2018 afin d’obtenir en urgence l’ouverture, par l’entremise de nos syndicats respectifs, d’une négociation spécifique aux mixeurs qui porterait sur les points déjà cités :
– la revalorisation de notre salaire minimum à hauteur de celui des chefs opérateurs image.
– la modification de notre définition de fonction en y incluant la mention : « cadre collaborateur de création ».
Nous espérons que ce courrier vous aura convaincu de l’urgence à ouvrir un dialogue. Nous souhaitons, tout comme vous évidemment, éviter de voir ce blocage persister et risquer de compromettre le bon déroulement des post-productions à venir.
Veuillez accepter l’expression de notre considération et puisque le calendrier s’y prête, une très bonne année 2018.

Les mixeurs de l’ADM (Association Des Mixeurs) et de l’AFSI (Association Française du Son à l’Image)

X